Moi KALA

Moi KALA

Moi KALA

COCCINELLE EDITION

Grand-mère Kal est une légende de La Réunion. Tout le monde s'accorde pour dire qu'elle a vraiment existé. Beaucoup d'histoires différentes circulent et nourrissent l'imagination des enfants. Certains racontent qu'elle est devenue méchante à cause d'un chagrin d'amour, d'autres qu'elle avait été maltraitée par ses propriétaires, d'autres par les esclaves eux-mêmes.


cocc0011

12,50 €

Ajouter au panier

Ajouter à ma liste d'envies

En savoir plus

Moi Kala est le journal Intime de Grand mère Kal, c'est un travail d'écriture et d'illustration par de très jeunes auteurs. Réalisé dans la Classe de CM1 de M Yaël Barbieri, de L'école Jean Paul Sartre à la Ravine des Cabris avec 24 élèves.

Ce projet a été financé par la Dac de La Réunion.

Jean-Claude Arnasallom dit "Ti Chapo" est intervenu pour parler de la légende de Grand Mère Kal, parler des histoires autour d'elle et leur conter l'histoire qui lui a été transmise depuis des générations dans sa famille.

Les enfants se sont imprégnés de cette histoire, ils ont ensuite travaillé en ateliers avec Ophélie Courbis Dite Ophélie Belly pour la mise en place du scénario.

Hippolyte, a travaillé avec les enfants, la technique de la carte à gratter et les enfants ont réalisé les illustrations.

Isabelle Le Guénan quant à elle a proposé des ateliers autour de l'édition : métier d'éditeur, de toutes les étapes de la fabrication d'un livre et s'est occupée de l'édition.

Deux élèves du Lycée François de Mahy ont participé au pré-montage, dérushage et à l'élaboration de la maquette.

Fiche technique

  • Hauteur - 25,5
  • Largeur - 17,5
  • Poids - 350

Commentaires

No customer comments for the moment.

Donnez votre avis

Moi KALA

Moi KALA

Grand-mère Kal est une légende de La Réunion. Tout le monde s'accorde pour dire qu'elle a vraiment existé. Beaucoup d'histoires différentes circulent et nourrissent l'imagination des enfants. Certains racontent qu'elle est devenue méchante à cause d'un chagrin d'amour, d'autres qu'elle avait été maltraitée par ses propriétaires, d'autres par les esclaves eux-mêmes.

Donnez votre avis